Arrêter l’alcool par l’hypnose

Consommation d’alcool : arrêter votre dépendance par  l’hypnose

L’hypnose aide considérablement toute personne désireuse d’arrêter cette addiction destructrice. La personne est prisonnière de cette dépendance et veut prendre sa décision, l’hypnose est là pour l’aider, l’accompagner et résoudre avec elle ce fléau.

Elle perçoit l’alcool comme inutile, dangereuse, comme un bourreau dont elle est la victime. La Motivation de l’alcoolique doit être personnelle, comme pour toutes les addictions. Si le sujet est poussé à l’arrêt de l’alcool par son entourage familial ou professionnel, alors, l’échec est probable.

Diverses suggestions sont délivrées pendant la séance d’hypnose pour arrêter l’alcool. Le patient se saisit de celles qui sont, pour lui, les plus mobilisatrices. Par exemple, l’association alcool-nausées, alcool-solitude etc, le plaisir d’exister et la vision des autres, le désir de se débarrasser d’un produit toxique.

La qualité de la relation Hypnotiseur – Consultant est décisive. Le consultant se sent en sécurité. Il échange avec le thérapeute, expose son point de vue, ses peurs.

 

ARRÊTER L’ALCOOL 

La technique pour arrêter l’alcool par hypnose fonctionne sur les sujets faiblement ou très fortement dépendants à cette addiction. Elle calme les symptômes de manque sévère aux composants de l’alcool et aux gestes et comportements addictifs.

  • arrêter l'alcoolSuggérer directement à la personne un changement
  • Modifier la perception du comportement de dépendance.
  • Utiliser l’hypnose pour visualiser l’avenir sans alcool
  • Utiliser l’hypnose en technique aversive : alcool=mal-être.

L’entretien individuel préalable est indispensable pour évaluer :

  • les liens de dépendance : gestes, drogue, obsession.
  • Les motivations
  • L’environnement familial et professionnel (favorable ou défavorable).
  • Les éventuelles désintoxications précédentes.
  • Les risques d’effets secondaires : prise de poids, dépression, anxiété sont les principaux.

Le Thérapeute confie alors au patient une liste de conseils à suivre. Celui-ci se doit d’être vigilant et de considérer l’arrêt de l’alcool comme un événement trop important pour le remettre en cause. Toute tentative, même éphémère, de boire est un danger de rechute, même des années plus tard.

Le patient doit modifier son environnement, faire en sorte que le monde dans lequel il évolue ressemble bien à un monde non alcoolisé. Ce qu’il désire est cohérent avec ce qu’il vit.

Le recul est suffisant pour affirmer que l’hypnose peut vous permettre d’arrêter la consommation de l’alcool, pour un mieux être, pour une fierté, pour retrouver une dignité, au travail, dans la vie, avec ses amis, avec sa famille, récréer une vie affective….